L’exposition

“J’ai souhaité regarder le hors champ du deuil en suivant un récit intime, celui de Jeanne, victime d’un attentat qui a percuté toute la société́ française le 13 Novembre 2015, au Bataclan. Quelques mois plus tard, elle est de nouveau confrontée à la mort : son père se suicide et sa vie vole en éclat une seconde fois. Mon travail porte sur les notions d’intériorité et d’invisible. Je m’attache à la manière dont la photographie évoque ce qui ne peut être nommé. Il me semblait devoir travailler dans ce sens avec l’histoire de Jeanne. La forêt tient le rôle principal. Nous y avons traqué ses souvenirs à travers les paysages, les gestes, le corps. Nous avons guetté les images manquantes. Cet ensemble photos, textes et documents personnels reconstitue le parcours de Jeanne dans son processus de guérison et de reconstruction.”

Marion Bornaz  

L’exposition a été présentée dans le cadre des Nuits Photographiques de Pierrevert en juillet 2021.

L’exposition est disponible et nous serions heureuses de l’accompagner par une rencontre autour des différentes facettes du livre : une introspection et une réflexion sur la mémoire familiale et traumatique, un journal intime où le féminin est questionné comme un fil rouge, un processus de création texte / photographie…

Contactez-nous pour plus d’information.

L’exposition s’accompagne d’une création sonore d’Elisa Monteil
A partir d’extraits du texte de Jeanne Beltane, Elisa Monteil (créatrice sonore et comédienne) propose une immersion dans les rêves qui jalonnent le récit. Des paysages intérieurs troubles se recréent au travers du son…